INTRODUCTION

 

René Girard a su regrouper autour de lui des chercheurs très divers : économistes, anthropologues, critiques littéraires, juristes, philosophes, psychologues, théologiens venus d’Allemagne, d’Angleterre, d’Autriche, d'Australie, des Etats-Unis, de France, d’Italie, du Japon ou des Pays-Bas.

 

 

Vous trouverez sur ce site par domaine de recherche :

 

- UNE INTRODUCTION DE L'APPORT DE LA THEORIE MIMETIQUE DANS LES CHAMPS DE RECHERCHE

 

- LES CONFERENCES, SEMINAIRES ET COLLOQUES  

 

Depuis 2005, l'ARM a organisé des conférences et des colloques dans des champs de recherche très différents, en faisant appel à des chercheurs de disciplines allant de la philosophie, à l'économie, en passant par la théologie ou l'anthropologie. Ces différentes manifestations ont été accueillies par des institutions comme l'ENS, la BnF, le Collège des Berarddins, l'Hôpital américain de Neuilly, l'institut Catholique de Paris, le théâtre du Châtelet, SciencesPo, etc. -

 

Pour la plupart des colloques et conférences, vous en trouverez sur ce site l'enregistrement filmé (en cliquant sur la barre fléchée). 

 

 

- UNE BIBLIOGRAPHIE (ouvrages et thèses)

 

 

 

 

Extrait du Discours de réception de René Girard à l'Académie française, prononcé par Michel Serres le 15 décembre 2005.

 

 "Je mesure l’importance de votre hypothèse avec l’extension de son rayonnement ; elle a renouvelé, en effet la critique littéraire : j’ai tenté de faire entendre, en commençant, que nous lisons désormais autrement la tragédie, grecque, renaissante et classique ; mais nous quittons un exercice qui, fermé sur soi, resterait vain, pour mieux penser, grâce à vous, les tragédies que nous vivons ; elle a renouvelé l’histoire : nous interprétons désormais autrement la fondation de Rome, les conflits, les mouvements de foule, les révolutions ; mais nous quittons un exercice qui, fermé sur soi, resterait vain, pour mieux comprendre, grâce à vous, l’horreur de notre XXe siècle ; elle a renouvelé, de même, la psychologie : si le triangle à la française rafraîchit la lecture des romans du XVIIIe et du XIXe siècles et leurs mensonges romantiques, nous quittons aussitôt un exercice qui, fermé sur soi, resterait vain, car votre mimétisme permet de mieux interpréter le narcissisme, les relations amoureuses, l’homosexualité, de relire même la psychanalyse ; de mieux comprendre aussi les mécanismes du désir et de la concurrence qui modèlent notre économie ; nous entrons plus avant, grâce à vous, dans l’anthropologie, l’histoire des religions et la théologie, en redonnant son importance au sacrifice, en resituant les religions juive et chrétienne par rapport aux divers polythéismes ; mais nous quittons aussitôt un exercice qui, fermé sur soi, resterait vain, pour mieux saisir enfin les monotones nouveautés de l’âge contemporain. Pour comprendre notre temps, nous disposons non seulement du nouveau Darwin de la culture, mais aussi d’un docteur de l’Église."

 
Dernière modification : 19/04/2020