Apports de la théorie mimétique à la psychopathologie, thèse 2012 pour le DES de Psychiatrie de Ludovic Macabeo actu 2 La déshumanisation civilisée Marc Grassin et Frédéric Pochard

l\\\\\\\'avenir de l\\\\\\\'économie



L'avenir de l'économie

  sortir de l'écomystification


Jean-Pierre Dupuy

édition Flammarion


Ce livre prend acte de l’échec de la pensée économique, incapable de tenir le rôle du politique qu’elle a elle-même détrôné. Parce que les hommes politiques se font aujourd’hui les laquais de l’économie, nos sociétés découvrent soudain qu’elles n’ont plus d’avenir. C’est donc au sein de cette « économystification », qui grippe aujourd’hui les ressorts du politique, qu’il faut être capable d’opérer un sursaut moral et politique. 

Parti d’Adam Smith, et de sa définition de l’économie comme « mensonge collectif à soi-même », cet essai renoue de façon très éclairante avec la thèse de Max Weber sur le rôle de l’éthique protestante dans l’advenue du monde moderne. Il va au coeur de ce moteur oublié du capitalisme, pour faire entendre ce qu’implique la raison calviniste, irrationnelle aux yeux des experts. Le problème est que la rationalité de ces derniers ne mène qu’à la défiance généralisée, au repli sur soi, propice à tous les mouvements paniques.

Le « choix calviniste » est au contraire un pari sur l’avenir, un pari qui rend cet avenir possible. Dénonçant les conseils de techniciens de l’économie qui cherchent à remplacer le gouvernement des hommes par la gouvernance des choses, Jean-Pierre Dupuy réhabilite la dimension prophétique du politique. Elle seule peut le sortir de l’« économystification » qui est l’autre nom de sa démission. Car ce n’est pas en déclarant la guerre aux marchés qu’on inventera l’avenir.



Jean-Pierre Dupuy
est professeur émérite à l'Ecole Polytechnique, et professeur à l'université Stanford. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels : Pour un catastrophisme éclairé (Seuil, 2002) ; La Panique (Les empêcheurs de penser en rond, 2003) ; Petite métaphysique des tsunamis (Seuil, 2005); Retour de Tchernobyl : Journal d'un homme en colère (Seuil, 2006) ; La Marque du sacré (« Champs Flammarion », 2010, Prix Roger Caillois 2011).


Sur les médias:
 

Retour