Achever Clausewitz dix ans après

 

Mardi 27 mars 2018


Université Paris II Panthéon-Assas 

Amphithéâtre Turgot de la Sorbonne - Paris 5ème

 

Organisé avec le l’IRSERM Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire (Ministère de la Défense), l’Université Paris II-Panthéon-Assas et l’ARM

 

 

En 2007, la parution d’Achever Clausewitz de René Girard, en collaboration avec Benoît Chantre, constitua un événement dans la communauté des études stratégiques. Ce livre ouvrit aussi une nouvelle voie dans la recherche de Girard, entreprise en 1961 : après le désir mimétique, le mécanisme victimaire dans les sociétés archaïques et l’approche renouvelée de « l’Ecriture judéo-chrétienne », c’était le devenir des violences contemporaines qui faisait dorénavant l’objet de cette pensée. En contraste avec le Penser la guerre de Raymond Aron, paru en 1976, Girard constate le délitement de l’institution guerrière, et s’inscrit plus largement dans une réflexion sur les transformations de la conflictualité.

 

Dix ans après la parution d’Achever Clausewitz, quelle est la pertinence de l’approche girardienne, dans le contexte du retour de la menace nucléaire et des métamorphoses du terrorisme ?

 

Tel est l'objet de ce colloque.

 

PROGRAMME

 

9h15. Mot d’accueil

par Julian Fernandez (Professeur de droit public à l’Université Paris 2/Centre Thucydide) et Jean-Vincent Holeindre (Professeur de science politique à l’Université Paris 2 et directeur scientifique de l’IRSEM)

 

 

9h30. Conférence introductive

par Benoît Chantre (Président de l'Association Recherches Mimétiques)

 

 

10h. Le retour du nucléaire militaire ?

Présidence : Ninon Grangé (Maître de conférences HDR à l’Université Paris 8)

 

Jean-Pierre Dupuy (Professeur à Stanford), Demain, l'Apocalypse nucléaire ?

 

 

Édouard Jolly (chercheur à l’IRSEM), WarGames : Logique et grammaire de la guerre nucléaire

 

 

Colonel Hervé Pierre (auditeur du Centre des hautes études militaires) , Désir mimétique et menace nucléaire, 

 

 

 

14h. Métamorphoses du terrorisme

 

Présidence : Olivia Leboyer (chargée d’enseignement à l’IEP Paris, membre du comité de rédaction de la revue Le Philosophoire)

 

Paul Dumouchel (Professeur à l’Université Ritsumeikan/Kyoto), Le terrorisme ou la fin de la guerre contenue par la politique

 

 

Yves Trotignon (Analyste à Risk and Co et Enseignant à Sciences Po), L’évolution du djihadisme

 

Philippe Raynaud (Professeur de science politique à l’Université Panthéon-Assas), Idéologie et terreur

 

 

16h30. Rapport de synthèse

 

par Jean-Vincent Holeindre (Professeur de science politique à l’Université Paris 2 et Directeur scientifique de l’IRSEM)

 

 

 
Dernière modification : 09/04/2018