Thèses

Cette page est en cours de construction

 

 

 

Nous vous invitons à nous tenir  informés des thèses se rapportant à la théorie mimétique.

 

 

ART ET LITTERATURE


RENÉ GIRARD ET MILAN KUNDERA : CONNAISSANCE DU ROMAN,PAR
CHRISTOS GROSDANIS

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image, Paris 7 , 2014

Pour René Girard et Milan Kundera le roman est avant tout une voie de connaissance. Cette étude, portant sur les essais des deux auteurs sur l'art du roman, se donne pour tâche d'explorer cette conception. Nous nous sommes, d'abord, efforcé de saisir la façon dont Kundera et Girard perçoivent la fonction gnoséologique du roman, celle-ci se distinguant, complétant ou s'opposant au savoir des sciences humaines et de la philosophie. Dans un deuxième temps, nous nous sommes intéressé aux perspectives qu'une telle conception du roman ouvre pour la critique littéraire. Cette dernière, subissant une crise provoquée par la prise de conscience des impasses du structuralisme et l'émergence des études culturelles, essaie de redéfinir tant sa propre fonction que celle de la littérature. En étudiant les rapports que Girard et Kundera entretiennent avec la critique littéraire de la seconde moitié du XXe siècle, nous avons essayé de démontrer que leurs travaux peuvent contribuer activement aux débats actuels.


JULIEN GREEN À LA LUMIÈRE DE RENÉ GIRARD, PAR
TE-YU LIN

THÈSE DE DOCTORAT EN HISTOIRE ET SÉMIOLOGIE DU TEXTE ET DE L'IMAGE, PARIS 7, 2008

 

LES PERSONNAGES FÉMININS DANS "À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU" DE MARCEL PROUST : ÉTUDE MENÉE À PARTIR DE RENÉ GIRARD ET DE MARCEL MAUSS

par Shin-Yi Chou
Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises, Aix Marseille, 2014 sous la direction de Bruno Viard
Notre étude porte sur les personnages féminins de Marcel Proust à l'aide du « désir » de René Girard, du « don » de Marcel Mauss et des « focalisations » de Gérard Genette. La focalisation variable dans le récit facilite la compréhension de toutes les relations et en particulier des sentiments amoureux du héros pour les femmes. Il croit pouvoir réaliser ses rêves à travers ces femmes et se réjouit à l'idée de posséder les clés qui lui permettent d'entrer dans le monde qu'il recherche. Ce sera le narrateur vieillissant qui démystifiera ce sentiment. En réalité, sa satisfaction ne provient pas des femmes en elles-mêmes, mais de leurs qualités périphériques qu'il peut retrouver chez elles. Girard défend le désir des mauvais procédés, il parle également du mimétisme, de la rivalité et de la violence dans le désir qui relève de l'imagination. Le « désir girardien » définit correctement le désir maladif du jeune héros envers les femmes. Quant à Mauss, il défend une réciprocité de la reconnaissance comme « trois obligations » afin de pouvoir constituer une bonne relation sociale. Il dévoile principalement les bons procédés tels l'amitié, l'amour et l'échange de cadeaux, mais il traite aussi du sujet de la rivalité. Ces deux théories semblent contradictoires, cependant le désir et le don coexistent dans la Recherche, on les retrouve tous deux au fur et à mesure de notre relecture. La poursuite de l'amitié et de la gloire sociale du héros est défaite, pourtant toutes les pages sur l'art nous montrent la philosophie de Proust, ce qui n'est pas possible par l'amour est possible grâce à la littérature. La Recherche parle de la compréhension de la vie ce qui est un don du romancier.


thèse suivante
Le désir mimétique dans la Comédie humaine de Balzac, par Rodrigue Ndong Ndong
Thèse de doctorat en Littérature française, L'Artois, 2006, Sous la direction de Francis Marcoin.
L'univers de la Comédie humaine offre à voir quantité de sujet dont la préoccupation essentielle se réduit dans le souci de réussir. Aussi bien en groupe, en famille, que seul. L'aventure humaine des personnages balzaciens est donc celle d'un parcours, d'un désir puissant d'ascension sociale. Si les conditions socio-économiques neuves amenées par la Révolution française sont propices à un tel comportement, il nous faut ajouter que cela ne saurait suffire à l'expliquer. Parce que les personnages balzaciens évoluent dans un microcosme, et que les actes posés par les uns sont observés et imités par les autres, et vice versa, on se retrouve dans un univers où la place de l'imitation est grande. Aussi, c'est à l'aune de la théorie du désir mimétique de René Girard que nous pensons mieux saisir ce qui motive et pousse à l'action les sujets de la Comédie humaine. La théorie analytique de René Girard, selon laquelle nos désirs naissent à la vue de ceux d'autrui, et non de nous-mêmes, nous permet en effet de comprendre et d'expliquer le mécanisme sociologique et psychologique à l'œuvre dans les rapports faits d'imitation consciente ou inconsciente des personnages de Balzac. Le désir de parvenir, de briller en société, d'acquérir la gloire, reste le lot commun de nombre de sujets de la comédie humaine, de sorte que par un jeu subtil d'influence, les vœux des uns se retrouvent être aussi ceux des autres.


L' OPÉRA DE L'APOCALYPSE : INTERPRÉTATION ET RÉCEPTION DE WAGNER : QUELLE ALLEMAGNE DÉSIRONS-NOUS ?

par Philippe Godefroid
Thèse de doctorat en Sciences humaines, économiques et sociales. Musicologie, Poitiers , 2009, Sous la direction de Cécile Auzolle-Cotro.
Interprétation et réception du wagnérisme révèlent un désir d'Allemagne noué aux transferts culturels franco-germaniques depuis l'orée du XIXe siècle. Hanté par la décadence, le pangermanisme et l'antisémitisme Wagner retisse le lien entre l'individu, la polis et les dieux aux fils des deux socles culturels de l'Occident : tragique grec et christianisme. Sa mythographie interroge les fondations violentes de l'humain : comment produire du sacré sans sacrifier ? Depuis 1876 le Festival de Bayreuth célèbre une œuvre d'art totale confrontée au paradoxe apocalyptique : priver les hommes de leurs archaïques ressources réconciliatrices les livre à des affrontements que rien ne régule plus. Les travaux de René Girard sur le désir, la violence et le sacré soutiennent le regard de l’auteur, metteur en scène, sur la dramaturgie, l'usage guerrier du romantisme et le rôle du théâtre : reconnaître en soi le désir d’une Allemagne impose de l’articuler avec ceux des autres candidats à l’héritage

 

Le chant de la violence collective : l'imaginaire persécuteur dans les versions françaises de la "Chanson de Roland"

par Mathieu Dijoux

Thèse de doctorat en Recherches sur l’imaginaire

Sous la direction de Philippe Walter.

Soutenue le 04-06-2015

à Grenoble Alpes , dans le cadre deÉcole doctorale langues, littératures et sciences humaines (Grenoble) , en partenariat avec Centre de recherche sur l'imaginaire (Grenoble)(laboratoire)

.

La thèse entend proposer un commentaire de la Chanson de Roland, fondé sur l'analyse minutieuse de toutes les variantes qui nous soient parvenues. Cette prise en considération de l'ensemble des versions françaises, rompant avec le dogme de la précellence du manuscrit d'Oxford, s'explique logiquement par la nature mouvante des œuvres médiévales, mais s'enracine aussi dans la conviction d'une texture mythique du poème de Roncevaux. Aussi le recours à la mythologie comparée constitue-t-il une ligne de force majeure du présent travail : s'inscrivant dans la tradition des études indo-européennes telles que Georges Dumézil a contribué à les fonder, la thèse propose une comparaison morphologique entre les mythes de Baldr et de Roland. Cet essai de mythologie comparée forme un premier temps dans l'analyse de la texture mythique du poème et peut être considéré comme autonome. Il s'articule cependant avec le travail de comparaison typologique qui lui succède. La thèse se propose en effet d'étudier la Chanson de Roland à la lumière de l'hypothèse victimaire élaborée par René Girard, qui permet de penser sous un jour nouveau l'esthétique et l'idéologie de la chanson de geste. De fait, la poétique de la répétition et l'art de la symétrie sont justiciables de la théorie du désir mimétique, tout comme la crise épique entretient des analogies étroites avec le modèle de la crise sacrificielle. C'est autour de la question anthropologique de la violence et de l'ambiguïté de la figure du guerrier mythique que ce travail réconcilie deux méthodes réputées incompatibles et pourtant complémentaires dans l'analyse qu'elles proposent de l'ambivalence des héros épiques.

 

 

Le désir mimétique dans la Comédie humaine de Balzac

​par Rodrigue Ndong Ndong

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Francis Marcoin.

Soutenue en 2006 à l'Artois .

 

 

Résumé

L'univers de la Comédie humaine offre à voir quantité de sujet dont la préoccupation essentielle se réduit dans le souci de réussir. Aussi bien en groupe, en famille, que seul. L'aventure humaine des personnages balzaciens est donc celle d'un parcours, d'un désir puissant d'ascension sociale. Si les conditions socio-économiques neuves amenées par la Révolution française sont propices à un tel comportement, il nous faut ajouter que cela ne saurait suffire à l'expliquer. Parce que les personnages balzaciens évoluent dans un microcosme, et que les actes posés par les uns sont observés et imités par les autres, et vice versa, on se retrouve dans un univers où la place de l'imitation est grande. Aussi, c'est à l'aune de la théorie du désir mimétique de René Girard que nous pensons mieux saisir ce qui motive et pousse à l'action les sujets de la Comédie humaine. La théorie analytique de René Girard, selon laquelle nos désirs naissent à la vue de ceux d'autrui, et non de nous-mêmes, nous permet en effet de comprendre et d'expliquer le mécanisme sociologique et psychologique à l'œuvre dans les rapports faits d'imitation consciente ou inconsciente des personnages de Balzac. Le désir de parvenir, de briller en société, d'acquérir la gloire, reste le lot commun de nombre de sujets de la comédie humaine, de sorte que par un jeu subtil d'influence, les vœux des uns se retrouvent être aussi ceux des autres.

 

 

Le spectacle des désirs

par Philippe Prunet

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Antoine De Baecque.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre)depuis le 15-12-2011 .

 

CINEMA


L'HYPOTHÈSE MIMÉTIQUE À L'ÉPREUVE DE L'IMAGINAIRE : LA GESTION CATHARTIQUE DE LA VIOLENCE DANS LE CINÉMA, PAR
YACINE BELAMBRI

THÈSE DE DOCTORAT EN SOCIOLOGIE, MONTPELIER 3, 2013, SOUS LA DIRETION DE PATRICK TACUSSEL

La présente recherche porte sur les applications possibles de la théorie mimétique de René Girard à des oeuvres cinématographiques américaines et européennes de trois périodes : l'entre-deux-guerres,les années 1970 et les années 2000.Cette étude se situe dans le champ d'une sociologie de l'imaginaire dont l'anthropologie du religieux constitue l'axe épistémologique principal.A partir des notions-clés de mimesis, de sacré, de sacrifice et de violence comme termes permettant de penser la sociogenèse, nous tentons de renouveler la lecture d'oeuvres classiques et récentes du cinéma d'auteur américain et européen. Le lien originel de la violence et du sacré constituerait,selon nous, un axe interprétatif essentiel pour la compréhension du lien du social à une violence fondatrice. Dans notre étude, nous analysons les oeuvres cinématographiques comme autant de mythes et de rituels affaiblis, héritiers du sacré et susceptibles à ce titre de transfigurer la violence.Quel sens donner à cette transfiguration esthétique aujourd’hui ? C’est en nous focalisant sur le passage historique du tiers au double, dont les films que nous analysons sont autant de jalons, que nous avons voulu reconstituer ce « parcours de la méconnaissance » qui semble se confondre avec la violence et le même.


TRIANGLES AMOUREUX ET MÉDIATIONS DU DÉSIR : LA STRUCTURE TRIADIQUE DANS LA COMÉDIE HOLLYWODIENNE CLASSIQUE (1929-1945)

par Toufic El-Khoury
Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image, PAris 7, Sous la direction de Jacqueline Nacache.

Le triangle amoureux fait partie intégrante de la définition structurelle et de la syntaxe de la comédie hollywoodienne classique. À partir de cette hypothèse, nous tentons d'abord de souligner l'importance de cette convention dramatique et de ses déclinaisons narratives dans la construction du récit, la mise en scène, l'emploi de stars et la promotion des comédies hollywoodiennes des années 1930-1940, de Lubitsch à Sturges en passant par Cukor ou McCarey. Ensuite, en ayant recours à la théorie du désir mimétique et triangulaire de René Girard, et aux deux formes de médiations du désir qu'il définit (les médiations interne et externe), nous essaierons de relever la manière dont la comédie fait état des diverses expressions du désir chez les héros comiques. Le modèle girardien permettra également de déterminer la place centrale qu'occupe le conflit dans tout processus amoureux, et la manière dont le genre propose des relectures ironiques de la fiction romantique hollywoodienne, tout en les perpétuant.

 

 


 

 

ETHNOLOGIE


"L'Ile de la possession".

Thèse de doctorat de Alain Baquier. Université de Nice

La thèse a fait l'objet d'une publication aux Editions Petra

 

PHILOSOPHIE / THEOLOGIE


Le christianisme et l'émergence de l'individu chez René Girard,

Stéphane Marcireaux, 

sous la direction de J.-C. Bourdin. Poitiers, 2010.
Cette étude, issue d'une thèse, se fonde sur l'anthropologie de René Girard pour définir les ressorts de la violence, de la rivalité et du mimétisme et dessiner la figure d'un individu libre choisissant de suivre le modèle qui permet d'échapper à la réalité. Il montre comment le christianisme joue,dans la perspective girardienne, un rôle déterminant pour s'extraire d'une violence croissante. ©Electre 2015

Livre publié

 

 

PHILOSOPHIE POLITIQUE


"La réciprocité du duel. Apport de René Girard à la lecture de Clausewitz."

Launay Grégoire.
Mémoire de master 2 Relations Internationales, Sécurité et Défense à l’université Jean Moulin Lyon 3. Sous la direction de Monsieur David Cumin. 2011.

 

 

"La rivalité des égaux. La théorie mimétique, un paradigme pour l'anthropologie politique ?"

Jean-Marc Bourdin

Sous la direction de Charles Ramond.

Soutenue le 23-09-2016

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Laboratoires d'études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie 

 

Initiée par René Girard, la théorie mimétique suggère que l’égalité des conditions consacrée comme un droit exacerbe la rivalité entre semblables. Quand l’étiolement de la souveraineté étatique et la logique compétitive de l’économie marchande coïncident avec la prolifération de conflits aux enjeux planétaires, cette rivalité des égaux prend une valeur paradigmatique. L’ambition d’une anthropologie mimétique à traiter de l’époque contemporaine mieux que la philosophie politique idéaliste ou la science politique réaliste suppose une reformulation. Espérance de pallier une insuffisance d’être, le désir mimétique, ou désir d’être autre, aboutit à un résultat contradictoire, la déception de rester insuffisant, l’autre étant alors perçu à la fois comme modèle et obstacle. Pour les acteurs politiques, ce désir devient la revendication d’une égale puissance d’être, promesse faite autant par la citoyenneté, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes que la souveraineté des États sur leur territoire et leur population.En tant que modalité de la contention de la violence, le politique serait ainsi analysable par une « science des rapports humains », anthropologie englobante et non-disciplinaire adoptant un interdividualisme méthodologique. Sur fond de menaces inédites pour la pérennité de l’humanité, la réciprocité des rapports humains fait douter de la compatibilité entre projet égalitaire, quête d’identité et concorde sociale. Ces rapports questionnent également la prépondérance actuelle de la compétition dans les institutions, entre autres politiques, laquelle s’est imposée comme liant paradoxal du gouvernement représentatif et de l’économie de marché.

>> http://www.theses.fr/2016PA080047

MEDECINE


APPORTS DE LA THÉORIE MIMÉTIQUE À LA PSYCHOPATHOLOGIE,

THÈSE 2012 POUR LE DES DE PSYCHIATRIE DE LUDOVIC MACABEO


RENÉ GIRARD ET L'ÉVOLUTION,

PAR PHILIPPE BOYÉ

Thèse de doctorat en Médecine générale, Bordeaux 2, 1990, sous la direction de
ALAIN SERISE.

 

SCIENCES COGNITIVES


The mimetic theory and empirical research on imitation

Shawn Wikowski.
School of Philosophy, Psychology and Language Sciences, University of Edimbourg, 2013

 

Cette thèse est une reproblématisation dans la perception classique qu'on a de l'immigration. Loin d'avoir une raison exclusivement économique, le projet migratoire participe aussi des mécanismes subtils du désir mimétique dans l'acception que lui donne René Girard dans sa conception de la psychologie interdividuelle. Discours économiques, approches historiques et psychanalytiques permettent de renouveler la compréhension du phénomène à partir du modèle girardien, car la méthodologie structurellement pluridisciplinaire qui enveloppe le modèle de notre auteur, contribue à mettre l'accent sur la complexité qui caractérise notre objet d'étude, car l'immigration, si l'on risque une analogie, présente les mêmes caractéristiques que les "poupées russes": chaque étape franchie voit la prolifération des difficultés d'appréhension du phénomène qui s'échappe indéfiniment.

ECONOMIE


DU TEMPS SACRE AU TEMPS MARCHAND : ESSAI D'ANALYSE ECONOMIQUE DE L'ORGANISATION DU TEMPS,

par Claude Broudo

Thèse de doctorat en Sciences économiques, Paris 1, 1989 Sous la direction de René Passet.
Le partage du temps entre travail et loisir est mal explique par la science economique, mais aussi par la sociologie. Pour remedier à ces lacunes, il est necessaire d'apprehender le temps comme un systeme. Il faut donc en identifier les elements, temps de travail et temps de non-travail; puis en determiner les regles d'organisation, l'organisation du temps, afin de comprendre son evolution. L'emergence du concept de temps de travail, au xviiieme siecle a ete assez bien etudiee. Par contre, l'anthropologie de m. Sahlins, demontre que l'emergence du concept moderne de travail est plus obscure, une etude critique des travaux des economistes inspires par l'hypothese du desir mimetique de r. Girard, montre que la logique du pouvoir (en tant que systeme) opere une periodisation de la logique de canalisation de la violence, l'existence de formes au sein d'un ordre sacre ou d'un ordre marchand, l'opposition entre un temps sacre et un temps marchand.


SCIENCES DE L'EDUCATION / SOCIOLOGIE


DÉSIR MIMÉTIQUE ET IMMIGRATION : LA PSYCHOLOGIE INTERDIVIDUELLE DE RENÉ GIRARD ET LES SCIENCES DE L'ÉDUCATION,

PAR ALASSANE ELFECKY AGNE

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation, PAris 1à, 1987, Sous la direction de Jean-Claude Fillioux

Epistémologie du meurtre en série

par Andréas Wilmes

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Maria Michela Marzano.

Soutenue le 22-11-2014

à Paris 5 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris) .

 

A partir de la fin du XIXe siècle, et notamment à travers les travaux de Richard Von Krafft-Ebing, de nouvelles représentations des perversions sexuelles humaines se mettent en place. La prise en compte de ces dynamiques dans l’homicide modifie les modes de classification des scènes de crime. Au XXe siècle, ces changements historiques conduisent à l’étude d’un phénomène rare et singulier : le meurtre sexuel sériel. Durant les années 1980, le F.B.I acquiert le monopole des savoirs et pratiques concernant la problématique des « serial killers ». De nos jours, ce monopole est remis en cause. Les profileurs du Bureau d’Investigation seraient les représentants d’une pratique pseudo-scientifique. Le serial killer serait avant tout une construction sociale initiée par la politique conservatrice des années Reagan. Selon certains psychiatres-psychanalystes, le F.B.I, en affirmant la place centrale des fantasmes sexuels dans la dynamique des crimes, aurait donné une image trompeuse du meurtre en série. A l’opposé, la présente étude entend démontrer que le principal enjeu n’est peut-être pas de déconstruire les discours du F.B.I, mais plutôt de confronter ces derniers à l’actualité des recherches scientifiques. Le profilage désignerait plutôt une méthode d’enquête dont les éléments de base sont susceptibles d’être corrigés et complétés. Sous cet angle, les modèles théoriques concurrents, notamment ceux défendus par la psychanalyse française, semblent également souffrir d’un certain nombre de difficultés. Certes, l’intensité des fantasmes sadiques ne peut pas être la seule dimension des actes criminels. Mais les fantasmes interagissent probablement avec les désirs et croyances des meurtriers. Si l’homicide sexuel sériel s’apparente, comme la plupart des commentateurs s’accordent à le dire, à une succession d’actes ritualisés, une approche anthropologique du phénomène pourrait avoir une certaine légitimité. Sous cet angle, des concepts tels que la psychopathie, la pulsion de mort ou l’omnipotence narcissique dissimulent peut-être l’existence d’un mécanisme victimaire à travers lequel les meurtriers engendrent leur propre religion ou mythologie.

 

                                               

 

 

Mimétisme, imitation et suggestion :

désir et attraction dans la dynamique du développement humain

Soutenu par Albert Mévellec, juillet 2012

Université de Bretagne Occidentale- Brest

UFR de Sciences Sociales et Humaines

Master de recherche  Dynamique Identitaire, option psychologie (2016)

 

Introduction. 4

Questions méthodologiques. 10

Partie 1.  Du « commencement du monde » au monde contemporain : mythe, préhistoire et histoire de l’imitation. 17

1.1.      l’ homme dans ou contre la nature ? Anthropomorphisme ou naturomorphisme ?. 17

1.2.      Pénurie et abondance : le point de vue du mythe des origines. 25

1.3. Mimésis et imitation : les avatars du concept depuis 20 siècles. 35

1.3.1. Le temps des philosophes : de la Grèce antique aux lumières. 35

1.3.2. De la philosophie vers un début de science, 19ème et 20ème siècle : 42

1.3.3. L’imitation aujourd’hui : trois approches anthropologiques et « morphogénétiques ». 63

1.3.3.1. La mémétique ou théorie du même, exemple d’ « hypertélie culturelle » ?. 63

1.3.3.2. Le « mimisme » instinctif de Marcel Jousse. 67

1.3.3.3. Désir, mimétisme et rivalité associés chez René Girard. 73

Partie 2. L’imitation, éclairée par  l’anthropologie et la science. 95

2.1. L’unification du concept d'imitation sous l’influence des neurones miroirs ?. 95

2.1.1. L’imitation : Phénoménologie et ontologie de l’imitation. 104

2.2. Premiers apprentissages, du macaque au bébé humain. 110

Les sauts et les « reculer pour mieux sauter » entre primates et petits d’homme. 110

2.3. Le vecteur temporel de l’imitation : imitation synchrone, imitation différée. 116

2.3.1. L’imitation synchrone néonatale : 116

2.3.2. Le débat sur la re-présentation comme condition de l’imitation. 117

2.3.3. Apprendre en voyant faire : une imitation différée, apprenante. 119

2.3.4. Les transformations de l'imitation avec l'âge du sujet, enfant ou adulte. 120

2.4. Les vecteurs fonctionnel et objectal de l’imitation : 125

2.4.1. Neurones miroirs et neurones canoniques : système moteur et sensoriel sont en miroir. 125

2.4.2. Le jeu enfantin et la permanence de l'objet dans le développement 132

2.4.3. Les corps parlent aux corps, l’empathie et la contagion émotionnelle. 134

2.4.4. Imitation pour communiquer ou l'être en relation. Neurones miroirs et langage : 141

2.4.5. intersubjectivité : regards, paroles et musique d'accordage affectif 145

2.5. Imitation et créativité : copier et créer, de la reproduction à la création. 157

Conclusion. 160

Bibliographie. 164

Résumé  166

 

 
Dernière modification : 16/03/2018