> Rencontres > Formation
 

Formations


Bernard Perret donnera un séminaire de formation au Centre Sèvres, dans la suite du livre qu'il vient de faire paraître Penser la foi chrétienne après René Girard aux Editions Ad Solem ( > films (6mn) de présentation du livre par Bernard Perret)


"Penser avec René Girard"

tous les jeudis de 19h30 à 21h30
du 7 février au 28 mars 2019

Centre Sèvres - 75006 Paris


La pensée de René Girard a renouvelé l’anthropologie religieuse et irrigué de vastes domaines des sciences humaines et sociales, sans oublier la théologie. Malgré sa relative marginalité dans le monde intellectuel français, plusieurs de ses idées ont pénétré la conscience collective et laissé leur marque dans le langage courant. Grâce à Girard, nous comprenons que nos désirs imitent ceux des autres et que de là naissent les rivalités et la violence. Mais c’est la métaphore biblique du bouc émissaire qui résume le mieux son apport. Il est banal de constater que les groupes humains ont tendance à construire leur unité sur le dos d’un tiers, mais nous savons désormais grâce à Girard que cette mécanique de la stigmatisation est constitutive d’une sorte de péché originel de la civilisation. Grâce à lui également, nous comprenons que cette logique victimaire a quelque chose à voir avec les sacrifices rituels, et donc avec le sacré et la religion. Girard, enfin, a aidé les chrétiens à voir la Passion du Christ comme un dévoilement et l’amorce d’un dépassement de cette logique victimaire, un lynchage qui récapitule tous les meurtres et toutes les exclusions, raconté du point de vue d’une victime divine ressuscitée pour devenir le principe d’une nouvelle unité. L’exégèse girardienne souligne avec un relief nouveau l’unité des Évangiles, le sens et la nécessité de la Passion comme parachèvement et mise en acte de l’annonce d’un Royaume de pardon et de paix. Mais la tâche demeure d’intégrer cet apport, qui semble à première vue susceptible de nourrir une critique radicale du religieux en tant qu’il reste l’héritier du sacré archaïque, dans une théologie du Salut et de l’Église. La théologie d’inspiration girardienne, très active notamment dans le monde anglophone, a commencé de relever ce défi.


L’objectif du cours est d’évaluer les apports de René Girard et la réception de sa pensée dans différents domaines disciplinaires, de l’économie à la théologie, sans occulter les problèmes épistémologiques qu’elle soulève, à commencer par celui résultant de l’interpénétration de l’anthropologie et de la théologie. En écho à l’actualité, on montrera que la pensée de Girard fournit un outil indispensable pour affronter la question très actuelle du rapport entre la religion et la violence. On s’appuiera sur des textes dont la lecture est vivement recommandée pour tirer pleinement parti du cours.


Bibliographie :

Principaux ouvrages de René Girard (par ordre de priorité) :

Des choses cachées depuis la fondation du monde, Grasset, 1978, le livre de poche 2015

La violence et le sacré, Grasset, 1972


Il reste encore des places. N'hésitez pas à vous inscrire :

>>> INFORMATIONS ET INSCRIPTION



  Comprendre un monde   

    en crise

 

  DU DIMANCHE 6 JUILLET AU SAMEDI 12 JUILLET 2014

 

  CENTRE ARTISTIQUE ET CULTUREL DU MOULIN D’ANDÉ

 

 

  L’œuvre de René Girard s’inscrit au croisement de nombreuses disciplines. Partie d’une analyse du désir et de la jalousie dans la littérature moderne, elle place la crise des relations humaines à l’origine de toutes les sociétés. C’est cette crise contagieuse, jadis contenue par les rituels et les institutions, qui revient aujourd’hui sur le plan mondial (terrorisme planétaire, violence économique…), sur le plan national (violences urbaines, conflits sociaux…), et sur le plan individuel (pressions en milieux professionnels, intolérance et racisme, éclatement des cellules familiales…)   
    L’Université d’été René Girard propose aux étudiants une approche diversifiée de la théorie mimétique. Le modèle qu’on imite est toujours susceptible de devenir un rival. Inventer de nouvelles médiations (politiques, artistiques, conceptuelles, spirituelles…) suppose donc une juste compréhension des lois de l’imitation. L’étude de certains textes fondamentaux de René Girard et les rencontres ménagées avec des spécialistes de son œuvre, venus de disciplines différentes, éclaireront la pertinence de ces concepts pour s’orienter dans le monde contemporain.

 

  L’ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE   
    Les cours sur les textes de René Girard seront donnés en français par les trois responsables de l’équipe pédagogique :   
    Mensonge romantique et vérité romanesque (1961) :
Andrew McKenna, professeur de littérature (Université Loyola, Chicago) 
  La Violence et le sacré (1972) :
Paul Dumouchel, philosophe (Université Ritsumeikan, Kyoto) 
  Des choses cachées depuis la fondation du monde (1978) :
James Alison, théologien (Imitatio, São Paulo)

 

  Le travail de chaque étudiant fera l’objet d’entretiens individualisés. Des rencontres seront,par ailleurs, ménagées avec d’autres enseignants qui feront le lien entre la théorie de René Girard et leur propre discipline :   
    ARTS ET LITTÉRATURE
Benoît Chantre (ARM/ Imitatio) 
  PHILOSOPHIE ET ÉCONOMIE
Jean-Pierre Dupuy (Université Stanford) 
  ECONOMIE ET GESTION
Pierre-Yves Gomez ( EMLYON Business School). 
  PSYCHOLOGIE ET NEUROSCIENCES
Jean-Michel Oughourlian (Hôpital Américain) 
  PHILOSOPHIE
Charles Ramond (Université Paris-8)

 


INTERVIEWS DES PROFESSEURS
(suivre le lien)

 


  DEMANDE D'INFORMATIONS SUR LA PROCHAINE UNIVERSITE D'ETE

  ORGANISEES PAR L'ARM (suivre le lien)

 

 

 

SEMINAIRE_lire-la-passion_

 

 

 
Dernière modification : 16/02/2019