> René Girard > Biographie
 

Biographie

1172474_deces-de-lacademicien-francais-rene-girard-web-tete-021456156522_660x401p

 

René Girard, est né en Avignon le 25 décembre 1923, ancien élève de l'Ecole des Chartes, a fait toute sa carrière universitaire aux Etats Unis comme professeur de littérature comparée. Il a enseigné dans plusieurs universités américaines, notamment à John Hopkins University (de 1957 à 1968 et de 1976 à 1980) et à Stanford University (de 1980 à 1995), où il a terminé sa carrière comme professeur émérite. Il a été élu à l'Académie Française en décembre 2005. 

 

Il est l’inventeur de la théorie mimétique qui, à partir de la découverte du caractère mimétique du désir, a jeté les bases d’une nouvelle anthropologie. Il se définit lui-même comme un anthropologue de la violence et du religieux.


Le premier livre de René Girard, Mensonge romantique et vérité romanesque, publié en 1961, met au jour les ressorts du « désir triangulaire », à travers une approche de grandes œuvres romanesques (de Cervantès à Proust). Ses intuitions sur le « désir mimétique » lui permettent d’élaborer une anthropologie comparée des grandes formes du religieux archaïque : la question du mécanisme victimaire fait ainsi l'objet de son second livre, La Violence et le sacré, publié en 1972.

Dans Des Choses cachées depuis la fondation du monde (1978), il entreprend, en récapitulant les grands acquis de sa recherche,  d'exposer pour la première fois la puissance inspiratrice
des textes bibliques dans son travail d'anthropologue. Ses ouvrages ultérieurs approfondiront les thèmes essentiels de sa recherche en faisant une lecture anthropologique de l'Ancien et du Nouveau Testaments (Le Bouc émissaire, La Route antique des hommes pervers, Je vois Satan tomber comme l'éclair, etc) mais aussi du théâtre de Shakespeare en 1990 (Les Feux de l'envie).

 

En 2007, René Girard ouvre une quatrième étape de son travail, avec Achever Clausewitz : il y démontre que la théorie mimétique peut devenir une clé décisive pour interpréter les phénomènes de la violence contemporaine.

 
René Girard est décédé à Stanford le 4 novembre 2015.
 
 

 

Hommages

Discours de réception à l'Académie française,donné par Michel Serres le 15 décembre2005

Hommage rendu par Jean-Pierre Dupuy à l'Académie catholique le 3 décembre 2015

(>Lire        >Ecouter)

 

PRÉSENTATION DE LA THÉORIE MIMÉTIQUE PAR RENÉ GIRARD

 

 

>> LES CONCEPTS PRESENTES PAR RENE GIRARD EN QUELQUES VIDÉOS 

 
Dernière modification : 08/11/2017